Promod rationnalise tableaux de bord et indicateurs avec une solution cloud

0

Pour faire évoluer ses outils et redonner la main aux métiers sur les indicateurs BI, Promod a mis en place Digdash fin 2019. Dans ce cadre, un datalake basé sur Google Cloud Compute est en cours de constitution en remplacement de Cloudera. (Photo Groupe Audere)

Impliquer les métiers dans le choix d’une solution informatique. Facile à dire mais pas forcément à faire. C’est ce que le groupe Promod, spécialiste de l’habillement, a réalisé dans le cadre de l’évolution de ses outils de tableau de bord qui commençaient à accuser leur âge. Les métiers ont donc été sollicités pour choisir le produit le plus adapté à leurs besoins. Le groupe a lancé un appel d’offres dont deux solutions ont émergé. « A l’issue des POC, le choix s’est porté sur Digdash [versus Qlik Sense]avec l’intégrateur local Cenisis », a indiqué Jean-Marc Sangnier responsable data de Promod à l’occasion du salon Big Data Paris 2021. Parmi les critères de choix, le groupe voulait mémoriser des informations, les enregistrer en base de données pour les réexploiter dans Digdash mais aussi ailleurs dans le système d’exploitation », précise le responsable data qui souligne par ailleurs sa facilité de prise en main.

Jusqu’à présent, la modélisation des indicateurs n’était pas centralisée. « On en avait partout, » résume le dirigeant. Avec cette centralisation, un échange unique des données et la mise en place de KPI, les échanges avec les métiers utilisant Digdash pour faire de la BI orientée asset est désormais un plus. Finis donc les KPI prédéfinis, manipulables de façon spécifique pour un objectif primaire. « Le tour du marché pour retenir la solution s’est fait avec les métiers, » résume Jean-Marc Sangnier. Promod a particulièrement apprécié que Digdash soit basé en France avec une disponibilité des équipes et la capacité d’intégration vers le SI avec une prochaine version en octobre-novembre 2021. « Nous avons des tableaux de bord qui existent depuis 20 ans avec des technologies et certains KPI obsolètes. Nous avons commencé à en décommissionner certains des anciens tableaux de bord, sachant que nous tournons depuis plus d’un an avec les deux solutions en parallèle. Et tout va bien. »

Apporter une vision 360 degrés de l’ensemble de l’activité

Digdash a été choisi fin 2019 pour une installation et une prise en main par l’informatique en janvier 2020 et un premier objectif relatif à la scission des magasins. « L’apport de la donnée au niveau des magasins n’était pas forcément facile, puisqu’il s’appuyait sur des outils disparates, poursuit Jean-Marc Sangnier. Mais s’occuper en premier des magasins était intéressant pour nous et a apporté un vrai plus à l’analyse des responsables de région et de magasin ».

[…]

Aujourd’hui deux outils majeurs sont en production : le suivi d’activité magasin (432 en tout) et le pilotage des orientations à destination du Comex. L’idée étant d’avoir une présentation visuelle des indicateurs et aussi une approche analytique en entonnoir, un grand changement par rapport à ce qui se faisait auparavant. En complément, une navigation plus intuitive entre les différents pavés a été mise en place. Mettre à jour ce qui est uniquement essentiel. « Nos anciens tableaux de bord avaient tendance à disperser l’attention sur de multiples chiffres et une partie des utilisateurs passaient à côté de l’essentiel. Sans compter le suivi quotidien simplifié. Par ailleurs tout le projet data de Promod se passe dans le cloud. Un datalake, initialement basé sur Cloudera, va basculer sur Google Cloud Compute. « Une bonne partie des données exploitées par Digdash partent aujourd’hui du cloud », précise Jean-Marc Sangnier.

[…]

Partager